vendredi 21 avril 2017

PSI CHANGELING, Tome 14, L'espoir brisé, de Nalini Singh

Sortie le 23 septembre 2016


Résumé: Blessés et emprisonnés, Aden et Zaira n’ont eu d’autre choix après leur évasion que de rejoindre une meute de changelings prédateurs hostiles. Un mystérieux ennemi a pris les Flèches pour cible, et Aden et Zaira doivent survivre à tout prix pour faire échouer ses plans. Si Aden est prêt à tout pour assurer l’avenir de son peuple. Zaira, elle, n’a qu’un seul but : protéger celui qui a toujours été à ses côtés… À n’importe quel prix.

Mon avis: Nous commençons ce tome en découvrant que Aden et Zaira sont maintenus prisonniers. Nous ne savons pas où, ni par qui, ni même comment ils en sont arrivés là! Nous découvrons que Zaira est blessée à l'abdomen et qu'ils ont tous les deux quelque chose d'implanté grossièrement à l'arrière de leur tête, une sorte de puce électronique qui les empêche tous les deux d'utiliser leurs dons mais aussi de se connecter au Psi Net, ou encore de faire appel aux autres Flèches pour leur venir en aide.

Aden est le meneur des Flèches, il est le meilleur ami de Vasic, que nous avons suivi dans le tome précédent, Le bouclier de givre. Zaira est l'une de ses meilleures Flèches, une commandante impitoyable. Ils se connaissent tous deux depuis leur enfance, et même si le protocole Silence les empêchait d'éprouver des sentiments, ils se sont toujours énormément appréciés et respectés.
Malgré leurs blessures respectives et leur impossibilité de se connecter au PsiNet ou d'utiliser leurs dons, Aden et Zaira parviennent, non sans mal et sans douleur, à s'évader de leur prison pourtant très bien gardée!
Ils vont être recueillis et soignés par une meute de léopards changelings, RainFire, menée par Remi, qui va être de très bon conseil pour Aden qui aimerait modifier et améliorer la formation des jeunes Flèches en prenant modèle sur les changelings. Mais il aimerait aussi que les Flèches plus âgées apprennent à accepter de ne plus être totalement Silencieux et d'éprouver des sentiments, tout en prenant modèle sur Vasic et Ivy qui s'aiment et se sont unis.
D'ailleurs, Aden aimerait lui aussi devenir le partenaire de Zaira, mais la jeune femme n'est pas prête à s'affranchir de Silence car le protocole l'aide à gérer sa "folie" comme elle l'appelle. Elle a vécu une enfance très difficile, avec des parents bourreaux qui l'ont enfermée et battue pendant ses plus jeunes années. Zaira a dû faire des choses terribles à seulement 7 ans pour pouvoir s'affranchir de ses parents, mais pas sans lui laisser de profondes blessures psychologiques et traumatisantes...
Aden est un leader-né, il fait tout ce qui est en son pouvoir pour sauver les Flèches, enfants comme vétérans, cette catégorie de psis très mystérieuse, cette armée silencieuse et redoutable de tueurs. Surtout que le danger rôde partout: un complot visant à affaiblir les Flèches mais aussi à semer le trouble entre tous, Changelings, Psis et Humains, un complot pouvant engendrer une guerre mondiale jamais vue...

J'ai beaucoup aimé ce tome car nous avançons énormément dans la lutte des psis pour tenter de s'en sortir depuis la chute de Silence, tout en approfondissant leurs liens avec les changelings ou même les humains. L'histoire entre Zaira et Aden est très belle, Aden essaie petit à petit d'apprivoiser Zaira, ou plutôt sa folie intérieure. Zaira est une guerrière. Sa seule faiblesse, c'est son désir de protéger Aden, quitte à se mettre en danger pour le sauver... Aden quant à lui révèle des secrets sur ses dons réels et sur la légitimité de son statut de meneur des Flèches. Une très belle surprise!!! Mais j'ai aimé aussi voir Aden et Zaira apprendre à sourire, à rire, apprendre aux jeunes Flèches à sourire et rire. Mais apprendre à aimer également!
Ce que j'ai beaucoup aimé aussi dans ce tome pourtant plutôt dédié aux psis, c'est que les changelings sont également très présents! Grâce à cette nouvelle meute de léopards RainFire, mais aussi la meute très intrigante, mystérieuse et aussi frustrante de BlackSea, constituée de changelings marins, tels que des requins, des dauphins, des orques? Le mystère est épais!

Le T15, Serments d'allégeance, est sorti en VF le 17 février 2017, et un tome hors-série, Étreintes sauvages, le 17 mars 2017 chroniqué par Sandy ICI.

Mes extraits:
Elle n'était pas qu'une commandante. Pas qu'une femme soldat, jamais.
- Toute ma vie, se lança-t-il, j'ai agi selon ce qui était le mieux pour les Flèches. Je n'en ai jamais conçu de rancoeur, je n'ai jamais souhaité être né à une autre époque ou à un autre endroit. (...) Mais, là, je dispose d'un moment où je peux être juste Aden, et il n'y a personne avec qui j'ai plus envie de partager ce moment que toi.
Les yeux rivés sur la fenêtre et les trombes de pluie qui déferlaient, Zaira répondit:
- Le besoin que j'ai de toi continue de croître, et c'est un désir violent et furieux qui ne songe qu'à posséder.


*****

Il avait cru que c'était le contact avec le lien de Vasic et d'Ivy qui l'avait changé, mais Zaira avait peut-être raison au sujet de son Silence. Il se souciait des autres, et il avait toujours pris soin de ceux qu'il considérait comme les siens. Et Zaira... n'avait jamais été une Flèche comme les autres. Depuis toujours, il était attiré par son feu intérieur, par sa nature sauvage et indomptée, si différente de son propre tempérament mesuré.


*****

Les contacts physiques n'avaient jamais été positifs pour Zaira. Ils avaient été synonymes de douleur et de maltraitance quand elle était à la charge de ses parents, puis de formation impitoyable et de douleur supplémentaire quand elle était avec les Flèches. Mais, là, il s'agissait d'Aden, qui l'avait déjà tenue tant de fois dans ses bras. C'était elle qui lui avait fait du mal. Se forçant à se tourner, elle ne protesta pas quand il roula sur le dos et l'attira sur son torse, la tête de Zaira sur son épaule et ses seins pressés contre lui.

Chronique de Nini Tessie-cop
Poche: 480 pages
Editeur: MILADY (23 septembre 2016)
Collection: BIT-LIT

Photo du jour

Comment ne pas finir ce voyage avec un beau couché de soleil sur Djerba ??
J'espère que cette semaine vous a fait du bien ?!  
A lundi 😒 !!
De Coco Tessie-cops

jeudi 20 avril 2017

Photo du jour

Allez un petite visite de la plage ou je suis ??!!!
Voici Sousse 😀
J'avoue c'est pas mal !!
De Coco Tessie-cops

mercredi 19 avril 2017

CONCOURS PYGMALION

En partenariat avec les Editions Pygmalion, nous vous proposons de jouer pour tenter de gagner du 19 au 26 Avril 2017 :

1 exemplaire au choix des romans "Séduction maudite" de Stéphane Soutoul ou de "L’Opportuniste" de Tarryn Fisher.

Pour participer c'est très simple :
  1. Il vous suffit de remplir le formulaire : https://goo.gl/forms/Y2ZRGlvxIgePRkCw2 
  2. Le concours est ouvert à la France, la Belgique et la Suisse avec UNE seule participation par foyer.
  3. Le concours se déroule du 19 au 26/04/17.
  4. Vous avez un chance supplémentaire si vous aimez notre page Facebook.
  5. Les livres seront envoyés par PYGMALION et ils ne pourront être tenu pour responsable en cas de dégradation ou de perte.

Bonne chance à tous 🍀

Merci aux éditions Pygmalion pour ce concours 😊

Photo du jour

Un peu de détente sur une plage de Monastir ça vous dit ???
C'est reposant, non ?
De Coco Tessie-cops

mardi 18 avril 2017

Photo du jour

Aujourd'hui nous allons nous promener sur la plage de Kelibia El Mansourah
Sympa, non ??
De Coco Tessie-cops

lundi 17 avril 2017

ONDE DE CHOC, de Carmen Bramly

Sortie le 29 mars 2017

Résumé: "Avant de sauter, elle devait retrouver la perle. Un cadeau de Marcus, pour ses vingt ans, elle y tenait beaucoup... Assisterait-il au moins à ses funérailles? Qui irait le prévenir? Sa grande soeur s'était disputée avec lui, et ils avaient rompu alors que Shana était enceinte de leur premier enfant.
Avait-elle le droit de se tuer? N'était-ce pas prendre le risque de compromettre l'équilibre de son futur neveu, ou nièce, que de lui envoyer des mauvaises vibrations avant même qu'il n'ait poussé son premier cri?"

Parfois, il faut se détruire pour mieux se reconstruire.

Mon avis: On commence directement dans le vif du sujet:  Lucie qui se tient sur le bord de la fenêtre de sa salle de bain dans l'intention de se jeter dans le vide...
Mais pourquoi Lucie veut-elle en finir avec la vie alors qu'elle n'a que 20 ans? Qu'est-ce qui a pu la conduire à prendre cette décision si radicale? La jeune étudiante n'a pas une vie trépidante, elle est une jeune étudiante qui devrait croquer la vie à pleines dents, mais de là à se jeter par la fenêtre...
Sa vie se partage entre des études de littérature, une mère plus absorbée par ses patients et son boulot de psy que par ses filles, une soeur de 10 ans son aînée passionnée par son boulot mais qui vient de larguer le futur père de son bébé alors qu'elle n'est qu'au début d'une grossesse tant désirée, un petit ami fade qu'elle n'aime pas et avec lequel elle a toujours simulé et un père déserteur depuis ses 2 ans.
La seule personne qui a toujours été présente dans sa vie, c'est Marcus, le fameux ex de sa soeur. Leur histoire a commencé lorsque Lucie n'était qu'une enfant et Marcus a toujours été là pour elle. Pour discuter, pour l'écouter, pour lui remonter les bretelles quand elle faisait des conneries ou qu'elle était prise en flagrant délit de mensonge. Marcus a toujours été une sorte de figure paternelle/fraternelle pour Lucie.
C'est donc lui qu'elle appelle après sa tentative de suicide ratée, lorsqu'elle se retrouve aux urgences pour une fracture de sa jambe. Seule à Paris dans un appartement au 3e étage sans ascenseur, avec son plâtre et ses béquilles, Marcus décide de l'emmener en vacances avec lui à Majorque! Vacances prévues initialement avec sa fiancée Shana, la soeur de Lucie, mais maintenant vacances afin d'oublier sa rupture avec elle... Lucie se retrouve donc dans un endroit paradisiaque, dans les fringues trop petites de sa sœur, avec l'ex de sa sœur enceinte, avec la seule personne qui se soucie d'elle... belle convalescence!
Lucie ne comprend d'ailleurs pas pourquoi Shana a quitté Marcus!!! Il est tellement beau avec ses dreads et ses yeux bleus, tellement gentil! Il fera certainement un excellent père malgré ses horaires décalés dus au bar qu'il tient à Paris. Maintenant devenue femme, Lucie a plus de mal à voir Marcus comme une image paternelle, elle préfère voir en lui un fantasme oedipien qui  lui permettrait enfin de trouver du plaisir...

Sincèrement, au début, je n'ai pas tellement aimé le personnage de Lucie... Elle ne s'aime pas et ça fait qu'on ne l'aime pas vraiment non plus... Elle voit des symboles sexuels partout, le levier de vitesse est la verge de la voiture, la pleine lune est enceinte du soleil, ce père absent qui s'en va dès que la lune se pointe, métaphore de son père à elle absent lui aussi dont elle n'a d'ailleurs pas fait le deuil, qu'elle n'a quasiment jamais connu et qui l'obsède. Elle fait donc un transfert sur Marcus, mi-image paternelle, mi-beau-frère, mi-fantasme de l'amant idéal.
Lucie a eu plusieurs petits-amis mais elle n'a jamais connu l'orgasme, ni même le début d'une ébauche de plaisir. Elle a toujours simulé, attendu que ça passe... Elle se cherche beaucoup, cherche qui elle est, qui elle a envie d'être, avec qui elle aurait envie d'être. Elle n'assume pas ses actes, les rumine en boucle, nous fait partager ses ruminations sans fin. Elle ne s'exprime pas beaucoup, même quand elle a envie de s'expliquer avec quelqu'un, elle pense beaucoup à ce qu'elle devrait dire mais au final ne dit rien, ne s'exprime pas, et rumine, fantasme...
Lucie se perd souvent dans dans des digressions métaphoriques intérieures, ce qui fait qu'il y a à certains moments assez peu de dialogues et ça m'a beaucoup manqué, ça rend la première partie du livre assez longue...

Et ensuite on comprend! On comprend ce qui l'a conduite à sa tentative de suicide, pourquoi elle n'est pas épanouie dans sa vie, pourquoi elle a une sexualité passive tout en ayant des obsessions en voyant des symboliques sexuelles partout.
Lucie a décidé d'enfin reprendre sa vie en main. Elle affronte ses peurs et son passé, et prend des décisions qui la font avancer. Elle apprend aussi à s'aimer, ce qui fait que nous apprenons nous aussi à l'apprécier!
J'avoue que j'ai beaucoup plus aimé la Lucie de la fin du livre que celle du début!

Merci aux éditions JC Lattès pour le service presse et pour m'avoir fait découvrir ce livre!

Mon extrait:
Il dégrafa son soutien-groge à travers sa robe, ou plutôt celle de Shana, qu'elle portait encore, ne s'étant toujours pas changée. Elle sentit les bretelles retomber sur ses épaules, ses seins peser.
En avait-elle envie? Aucune importance, elle pouvait bien faire ça pour Arthur, non? Se coucher à plat dos, et attendre qu'il ait fini de lui bourrer la cavité. (...)
Pourquoi un rideau ne s'abaissait-il pas, une fois Arthur en elle, comme au théâtre? Elle passerait aussitôt à la scène suivante: lui, remontant sa braguette, elle, reboutonnant sa robe. (...)

Vierge, Lucie s'était sentie pleine, entière. Après son dépucelage, elle était devenue un trou: elle marchait comme si un gouffre s'était ouvert entre ses jambes. Cela sonnait mieux en anglais: "from a whole to a hole". Pour prendre du plaisir avec un homme, il fallait qu'elle se sente pleine à nouveau.
Ce trou, elle puiserait en elle-même pour le combler. Cela ne pouvait venir ni d'Arthur ni d'aucun autre. Pas de professeur salvateur, pas de mécanicien du sexe. (...) Elle ne serait opérationnelle que quand elle se montrerait capable de se regarder dans le miroir avec amour, du moins avec une bienveillance égale pour ses défauts et ses qualités, pour ce qui faisait qu'elle était elle, Lucie et pas une autre. Ce jour-là, elle pourrait enfin jouir, et non plus se faire baiser sans rien ressentir, monter les hommes en amazone et bouger les reins pour se faire croire qu'elle n'était pas qu'un orifice apathique. On peut se tortiller et rester passif, elle en savait quelque chose.

Chronique de Nini Tessie-cops
Broché: 220 pages
Editeur: JC Lattès (29 mars 2017)
Collection: Littérature française

Photo du jour

Cette semaine je suis en vacances en ... Tunisie 😊
Et j'ai décidé de vous faire profiter de mon voyage ... oui je sais je suis sympa 😂

On commence avec la Crique de Robinson
Bonne journée 😊
De Coco Tessie-cops

samedi 15 avril 2017

vendredi 14 avril 2017

LA PROMESSE de Mia Sheridan

Sorti le 13 Avril 2017

Résumé : Quand Kira croise Grayson à la banque, elle pense avoir trouvé la solution à son problème : il est visiblement à la recherche d'argent et elle est prête à partager celui dont elle héritera si elle se marie. Il ne lui reste plus qu'à faire sa proposition, un peu inhabituelle. Grayson a promis qu'il restaurerait le vignoble familial situé en Californie. Pour cela, il a besoin de fonds. Il va accepter avec réticence la proposition de Kira.
Apparemment, ils partagent bien peu de choses. Ils ont également des préjugés l'un sur l'autre.
Mais, au cours d'un été, au milieu des vignes, ils vont apprendre à se découvrir, à s'apprivoiser, à découvrir que leur rencontre va peut-être leur permettre de trouver bien plus qu'un avantage financier.

Mon avis : J’avoue que lorsque l’on m’a parlé de dragon et de sorcière, j’ai eu quelques doutes. Mais tout prend sens au cours de la lecture, et cela nous donne un joli conte de fées moderne.
"La Promesse" est une belle histoire, pleine d’amour, de douceur, de pardon mais aussi de trahison, de complot et de mensonges.
La plume de Mia Sheridan nous fait une nouvelle fois ressentir de vraies émotions avec des personnages simples mais tellement beaux. Ils nous font sourire, nous énervent et nous touchent. C'est tout doux mais tellement envoûtant. Et puis le fait qu'ils ne se tombent pas dans les bras l'un de l'autre dès les premiers chapitres, renforce la crédibilité de cette histoire et de leurs émotions.
Et autre point positif, la narration est à deux voix. Cela nous permet de suivre l'évolution de Kira et de Grayson, car en plus d'être plein de secrets, se sont aussi deux personnes qui protègent leur cœur et qui ont peur du rejet. 


Suite à une grosse dispute avec son père, Kira Dallaire, vingt-deux ans, s'est envolée pour l'Afrique et voilà maintenant quelques jours qu'elle est rentrée à San Francisco ... sans le sous, puisqu'elle ne veut plus rien venant de son père. Pas grave, elle va trouver une solution ... sauf que Kira a une particularité, celle de toujours avoir de "Très Mauvaises Idées" ! C'est donc tout naturellement qu'elle pense à un plan pour débloquer l'héritage de sa grand-mère.

Grayson Hawthorn, vingt-huit ans, est au bord du gouffre. Le vignoble dont il a hérité de son père est en ruine et les banques ne veulent pas lui prêter d'argent. Et oui, on ne prête pas aux ex-taulards. Comment va-t-il pouvoir réparer les machines et récolter ses raisins ? Il doit également faire face au dédain des habitants de Napa, pas facile de garder la tête hors de l'eau dans de telles conditions.


Et c'est là que Kira va faire son apparition ! Elle débarque un matin au vignoble afin de demander Grayson en mariage. Si cette proposition est des plus surprenante, il n'empêche qu'elle permettrait à Grayson de sauver son vignoble et à Kira de vivre loin de la pression de son père.

Avant de s'engager pour la vie, Kira et Grayson se mettent d'accord sur les termes de leur mariage "professionnel". Il n'y aura pas d'amour entre eux, ça tombe bien car ils ne supportent pas. Ils divorceront dans quelques moi, pas de problème puisque ce n'est pas un mariage d'amour. Et chacun sera libre de vivre sa vie, du moment que personne ne soit au courant. Ok tout devrait bien se passer ... mais c'était sans compter sur le caractère du dragon et les pouvoirs de la sorcière !!

Kira parviendra-t-elle à débloquer son héritage avant que son père ne se rende compte de la supercherie ?
Grayson tiendra-t-il sa promesse en sauvant le vignoble ?
Arriveront-ils seulement à cohabiter et à donner le change ?

Au niveau des personnages, on va faire la connaissance de Charlotte et de Walter, la gouvernante et le major d’homme de Grayson, qui tiennent plus des parents que des employés. Il y a aussi José et Virgil, deux employés travaillant sur le vignoble et sur lesquels Grayson peut compter quelque soit sa situation. Du côté de Kira, on va faire la connaissance de Kimberly, sa meilleure amie et sa sœur de cœur qui est toujours là pour lui rappeler à l’ordre ... enfin quand ce n'est pas trop tard ! Et puis il y a son père, un gros connard, et Cooper son ex qui est pas mal non plus. 

* Kira est une jeune femme pleine de vie qui apporte la joie et le sourire partout ou elle passe ... enfin du moment que c'est loin de Grayson. Avec le milieu dans lequel elle a grandit, on pourrait s'attendre à une personne hautaine, prétentieuse et superficielle mais pas du tout. Elle est généreuse et à le cœur sur la main. C'est une vraie belle personne malgré les blessures qu'elle cache et elle aura à cœur d'aider Grayson. 

* Grayson est un homme distant et froid mais ce n'est pas sans raison. La vie ne lui a jamais fait de cadeau, et pourtant il continue d'avancer pour honorer la promesse faite à son père. Mais ce qu'il a vécu et ce qu'il vit encore fait de lui le dragon qu'il est aujourd'hui ! Il peut tout à la fois être odieux et tendre. Romantique et tranchant. C'est auprès de Kira qu'il va changer et cette transformation est belle. 

En résumé, un très joli conte de fée qui m'a ému et m'a fait sourire tout en même temps. Les personnages sont touchants et émouvants, et le décor est dépaysant. On se laisse entraîner par la plume simple, vraie et captivante de Mia Sheridan.

***Merci à Marie et à Hugo Roman pour cette belle lecture***

Mes extraits :
Elle était de taille moyenne, mince, avec des cheveux cuivrés magnifiques, tirés en une queue de cheval sévère au bas de sa nuque. Pas mon genre, mais Charlotte avait raison, elle était jolie. J'avais une préférence pour les grandes blondes élégantes. Une en particulier, en fait. Mais je décidai d'oublier aussitôt cette pensée douloureuse. [...]
Mais c'est la teinte de ses yeux qui me renversa. Jamais je n'en avais vu d'aussi verts. Ils étaient éblouissants, comme deux émeraudes. [...] Ensorcelants. Magnétiques. J'en avais le souffle coupé.
*** ***
- Lâche ton arme sorcière, grognai-je.
La colère m'échauffait le sang.
- Sinon tu feras quoi ? demanda-t-elle.
- Sinon c'est moi qui vas te désarmer.
Et puis je la prendrais sur mon genou et utiliserais ce fouet de fortune pour lui donner une leçon. Elle releva la tête, puis sautilla dans ma direction avant de s'éloigner aussi vite, agile et gracieuse. Elle me narguait.
- Oh vas-y, si tu oses, dit-elle, les yeux brillants d’excitation et de défi. Montre le dragon qui est en toi. Ne te cache plus. 
Je relevai immédiatement le défi.
- Le dragon qui est en moi ? Si tu savais ma chère petite femme, tu n'as encore rien vu.

Chronique de Coco Tessie-cops
Broché: 414 pages
Editeur : Hugo Roman
Collection : New Romance

Photo du jour

C'est vendredi!!! Et vendredi, tout est permiiiiiiiiiiiiiiiiiis!!!!
De quoi passer un bon week-end non?!?
De Dimka Twi-cops

jeudi 13 avril 2017

DIVE BAR #2 - Twist de Kylie Scott

Sorti le 12 Avril 2017

Résumé : En débarquant au Dive Bar pour rencontrer l’homme avec lequel elle échange des mails depuis des mois, Alex Park était loin d’imaginer la tournure que prendraient les événements. Joe Collins n’avait pourtant pas l’intention d’utiliser le compte de son frère à son insu. Sauf qu’il s’est vite laissé séduire par les messages d’Alex : drôle, intelligente, elle est la fille parfaite. Lorsqu’elle découvre que tout entre eux repose sur un mensonge, elle n’a qu’une envie : repartir aussitôt. Joe saura-t-il la retenir ?

Mon avis : J’adore les romances de Kylie Scott et la façon qu’elle a de vous mettre directement dans l’ambiance en commençant ses livres de façon improbable !
En plus, chaque personnage a son propre caractère, sa propre personnalité et ils sont souvent à l’opposé de ce qu’on imagine. Chaque livre ouvert est une nouvelle découverte.
La plume de Kylie Scott est toujours aussi fluide et pleine d’humour, pourtant ce tome m’a moins convaincue que les autres. C’est plus lisse, plus simple et moins approfondi, il faut compter sur l’entourage de Joe et d’Alex pour mettre l’ambiance. Malgré tout, et comme à chaque fois, on passe un bon moment.
Pour ce qui est de la narration, on reste avec un seul point de vue, et c’est celui d‘Alexandra.

Alexandra est graphiste à Seattle, et depuis plusieurs mois, elle correspond avec Eric, propriétaire d’un restaurant à Cœur d’Alène. Poussée de sa zone de confort par sa meilleure amie Valérie, elle prend l’avion et se présente, toute apprêtée, à la soirée d’anniversaire d’Eric. Mais il y a un problème et pas des moindre … Eric ne sait absolument pas qui elle est !! Pensant qu’il s’agit peut-être d’une ancienne conquête, il l’humilie devant toute l’assemblée.
Ça en est trop, Alex décide de partir mais c’est à ce moment-là que Joe, le barman au look de bûcheron fait son entrée …

Si Eric ne reconnaissait pas Alexandra, c’est simplement parce que Joe se servait du profil de son frère pour correspondre avec Alex. Ben oui, au vu de son look, aurait-elle seulement fait l’effort de parler avec lui ? Aurai-t-elle seulement fait le déplacement ? Cette fois Alex touche le fond. Elle prend sa valise, affronte l’orage et décide de rentrer à Seattle. Mais Joe n’a pas dit son dernier mot …

Finalement Alex va rester quelques jours à Cœur d’Alene, et avec Joe, ils vont réapprendre à se connaitre et à devenir ami sans mensonges. Mais entre un Joe qui ne sais pas dire non et une Alex qui refoule ses émotions, ce n’est pas gagné.

Alexandra réussira-t-elle à pardonner à Joe ses mensonges ?
Alex et Joe parviendront-ils à surmonter leur handicap émotionnel ?

Pour notre plus grand plaisir, parce que oui on les aime, nous retrouvons les personnages des anciens tomes. Notamment Eric, le frère de Joe, celui qui couche avec tout ce qui a un vagin. C’est aussi un homme superficiel qui cache une douleur et une colère mais contre qui et pourquoi ? Il y a aussi Nell, l’associé d’Eric avec qui il a couché un soir de beuverie. André et Pat avec qui Joe et Alex vont travailler. Vaughan et Lydia qui continuent leur petite vie. Du côté d’Alex, nous faisons la connaissance de Valérie, sa meilleure amie, et c’est un grand moment !! Elle est au top.

* Alexandra est une jeune femme fragile qui a peur du monde. Et par peur de souffrir elle préfère s’isoler chez elle. Alors échanger des mails avec Eric était pour elle l’occasion de flirter sans prendre aucun risque. Et le rencontrer va la faire sortir de sa zone de confort ! Mais c’est auprès de Joe qu’elle va apprendre à s’ouvrir au monde, au risque d’être une nouvelle fois brisée. Quel que soit l’issue de son histoire, elle ressortira grandi de ses vacances à Cœur d’Alène.

* Joe est un vrai gentil, ce qui ne saute pas aux yeux au premier regard, car il est costaud, a les cheveux longs, et a de la barbe. Son principal défaut, hormis le fait d'être trop gentil, est de ne jamais dire non. Il ne veut ni blesser ni décevoir son entourage au risque de s’oublier. Mais l’arrivée d’Alex va changer tout ça. Elle va lui apprendre à dire non, à vivre sa vie en fonction de ses choix et surtout à les affirmer.

En résumé, même si ce tome est légèrement en dessous des autres, il se lit avec plaisir et facilité. Et puis c’est toujours un moment de bonheur de retrouver l’univers et les personnages de Stage Dive et Dive Bar. 


**Merci à Antoinette et à la Collection Emoi pour cette lecture**

Mes extraits :
-Joyeux anniversaire, Eric ! lançai-je avec un sourire tremblant à la fois de nervosité et de joie.
- Merci.
J'éclatai d'un rire très légèrement hystérique.
- Je n'arrive pas à croire que je sois vraiment là.
Ses magnifiques yeux vert émeraude me fixèrent avec incrédulité.
- Alors ... surprise ! m'exclamai-je.
- Hum ... (Il marqua une pause avant de me dévisager en humectant ses lèvres parfaites.) On se connait ?
Le monde se figea.
- Pardon ?
Un gloussement masculin, mais très distinctement mal à l'aise.
- On s'est déjà rencontrés ?
- Eric ... le grondai-je gentiment.
Il garda le silence et m'étudia d'un air ahuri. Comme si j'étais une parfaite inconnue.
- C'est une blague ? poursuivis-je enfin. Enfin Eric, c'est moi, Alex.
Rien. Rien de chez rien.
Tout le monde nous observait, le même air perplexe sur le visage. Sourcils levés, sourires hésitants, etc. mon Dieu ...
*** ***
Une main s'approcha dangereusement de mon assiette pour attraper l'une de ces merveilles. Hors de question. Je donnai une une bonne tape sur les doigts intrus.
- C'est à moi.
- Il faut savoir partager dans la vie, répliqua Eric en se frottant le dos de la main.
- C'est ton gros problème. Tu partages un peu trop, si veux mon avis.
- Dur.

Chronique Dirty

Chronique de Coco Tessie-cops
Broché: 300 pages
Éditeur : Emoi
Collection : &moi

Photo du jour

Nous restons toujours en compagnie de Ryan Cooper qui incarné Owen dans la série "Confess"...

Une petite sortie en mer, ça vous dirait?!? Pas trop 😳
Vous n'avez pas vu notre commandant 😜
Convaincues?!? Toujours pas?!?
Et maintenant qu'on a retrouvé la terre ferme?!? Convaincues?!?

De Dimka Twi-cops

mercredi 12 avril 2017

PSI CHANGELING, Étreintes sauvages de Nalini Singh

Sorti le 17 mars 2017

Résumé : Au fond des océans, Tazia Nerif cherche à briser le Silence du commandant Psi de sa base. Dorian, incapable de se transformer, doit apprendre à laisser son léopard jouer s’il veut devenir un changeling à part entière. Cruellement blessé par une louve dominante, Felix refuse de se laisser séduire à nouveau, mais Dezi est prête à tout pour le convaincre de lui accorder sa confiance. Kenji et Garnet, autrefois séparés, sont de nouveau irrésistiblement attirés l’un par l’autre, mais un lourd secret menace leur bonheur…

Mon avis : Avant de commencer mon avis, j’aimerais, en premier lieu, remercier Milady pour cet envoi, puis préciser que ce livre n’est pas une suite mais un tome de 4 petites nouvelles qui se situent entre les différents tomes des psi changeling.
Vous découvrirez à travers ces nouvelles des anciens comme des nouveaux personnages, et bien que leurs histoires soient courtes, elles apportent chacune à leur façon un petit plus dans l’univers des psi changeling.

Comme à chaque fois avec l’univers de Nalini Singh, j’ai passé un excellent moment. Je ne vous cacherais pas que j’ai une petite préférence pour deux des histoires, même si les deux autres étaient, elles aussi très bien.

Commençons par la première nouvelle où nous rencontrons Tazia, une jeune femme humaine et Stephan, un TKPsi défectueux régit par Silence.
Bien que courte, j’ai apprécié me plonger dans l’histoire de ces deux personnages. Nous apprenons en même temps qu’eux, à les connaître et nous voyons naître leur idylle au fil des pages. Les personnages sont sympathiques et agréable à suivre, toutefois, il m’a manqué d’un petit quelque chose, un danger, une épreuve, pour pouvoir mieux l’apprécier.

Pour la seconde nouvelle, j’ai complètement succombé. Nous y retrouvons Dorian mais aussi Lucas, Vaughn et Mercy. Nalini Singh nous a offert à travers le personnage de Dorian une vue sur le passé et le présent de la sentinelle. L’histoire est essentiellement basée sur la latence de Dorian à ne pas savoir se transformer puis après qu’il ait réussi. C’est une histoire remplie de joie et d’amour purs.

Dans la troisième nouvelle, nous assistons au jeu de séduction entre la très dominante Dezi de Dark River et le très soumis Felix de Snow Dancer, qui, échaudé par une relation avec une dominante craint de l’histoire passée se répète. Arriveront-ils à s’aimer ?
Bien que sympathique, je me suis, un chouya, ennuyée avec cette histoire. Ça manquait un peu de piquant et de difficulté, mais c’était quand même amusant de les voir se tourner autour.

Pour la dernière nouvelle entre Kenji et Garnet, j’ai adoré. J’ai retrouvé l’esprit des Psi-Changeling et j’aurais peut-être même aimé un tome à part pour eux. L’enquête que poursuit Garnet sur le meurtre d’un de ses loups et le mystère qui entoure Kenji pimentent un peu les choses et donnent envie d’en savoir un peu plus.

En bref, un super tome qui nous fait passer, encore une fois, un bon moment dans l’univers de Psi-Changeling et nous aide à patienter pour le prochain tome qui se portera sur Silver Mercant.

Mes extraits :
Première nouvelle :
« — Je suis listé comme Tk volontaire après de l’Organisation internationale de la recherche et du sauvetage.
Elle cligna des yeux, ayant présumé qu’on l’avait appelé en renfort pour le compte d’une quelconque entreprise commerciale. Andres – qui avait retiré ses écouteurs, car pour rien au monde il n’aurait manqué une conversation tenue en sa présence – exprima sa surprise plus ouvertement.
— Vous pouvez répéter ?
Tazia comprenait sans mal la réaction confuse de son ami. La recherche et le sauvetage ne constituaient pas un secteur lucratif et, à ce titre, jamais le Conseil Psi n’autoriserait un tel « gâchis » de ressources. À moins que ce ne soit une manœuvre politique.
— S’agit-il d’une enclave Psi ? l’interrogea-t-elle, se demandant si le Conseil tentait de redorer son image auprès de son peuple après les récents troubles.
— Non. Humaine.
Andres secoua la tête.
— Ne le prenez pas mal, Stefan, mais les Psis ne viennent pas en aide aux humains, et ils envoient encore moins des télékinésistes surpuissants.
— Étant à la fois Psi et Tk, je peux vous affirmer que c’est incorrect.
— Vous voyez ce que je veux dire.
— Non.
Son ton laissait clairement entendre que la discussion s’arrêtait là. »
*** ***
Deuxième Nouvelle :
« — Dorian ?
Sautant depuis son repaire, Lucas atterrit élégamment sur le tapis forestier. Pieds nus, il portait un jean et un tee-shirt bleu délavé.
Dorian sortit du couvert des arbres.
— Oui, c’est moi.
— Depuis quand tu te caches comme ça, toi ? (Le mâle dominant s’approcha.) Viens, monte. Sascha est en train de prépa…
Lucas se figea et arbora aussitôt ses yeux de panthère. Avec la rapidité d’un chef de meute, il posa les mains sur le visage de Dorian.
Ce dernier sentit son léopard monter à la surface, sut que ses yeux changeaient et que ses griffes sortaient. Mais le félin en resta là, comme s’il avait conscience que Dorian et lui avaient tous deux besoin d’être présents à cet instant. L’homme comme l’animal étaient nerveux, même si Dorian savait qu’il n’y avait aucune raison – pourtant, bizarrement, il avait l’impression d’être redevenu un petit léopard… puis il comprit pourquoi. C’était la première fois que son léopard interagissait directement avec son chef.
— « Un truc » ? le cita Lucas avec un demi-sourire. Tu me présentes ça comme « un truc » ?
Dorian haussa les épaules, un peu penaud.
— Je ne voyais pas comment le dire autrement.
Lucas éclata de rire et le prit vigoureusement dans ses bras. Dorian suivit le mouvement, rendant l’accolade avec autant d’énergie. Sentant quelque chose d’humide dans son cou, il s’aperçut que son chef – son ami – pleurait de joie. Et, mince, Dorian pleurait aussi !
Lucas s’écarta et prit de nouveau le visage de Lucas entre ses mains pour l’embrasser. Un geste vif, fugace, qui renfermait le pouvoir de la meute entière, l’énergie de DarkRiver pulsant dans les veines de Lucas. Et cette énergie parla au léopard de Dorian et le rassura : il était chez lui, il était le bienvenu, il n’avait rien à craindre.
— Eh merde ! Dorian, grommela Lucas en lui donnant une fausse claque alors qu’ils riaient à travers leurs larmes. Tu m’as fait pleurer, putain !
— Vaut mieux pas que Hawke te voie, parvint à articuler Dorian. Tu sais que ce loup te laisserait jamais l’oublier.
— Je m’en fous.»
*** ***
Troisième nouvelle :
« Je ne cherche pas juste une amante, Drew, répliqua-t-il sèchement. Je suis prêt à passer à l’étape supérieure.
Il avait passé la majeure partie de sa vie d’adulte à attendre ce moment, désirant par-dessus tout fonder un foyer et une famille.
Drew le regarda dans les yeux une longue minute, plus longtemps que le loup de Félix pouvait le supporter face à un dominant, puis acquiesça.
— Je comprends tout à fait. Dezi n’insistera pas si elle sait que tu ne la veux pas. Tu lui as dit, n’est-ce pas ?
Félix baissa la tête pour avaler une autre fourchette de lasagnes… et avoua sa bourde.
— J’ai accepté son amitié.
Drew grogna en posant les coudes sur la table pour se prendre la tête entre les mains.
— Eh merde ! Félix, tu es plus malin que ça. Elle s’intéresse à toi, tu sais parfaitement comment elle va l’interpréter.
Oui, il le savait. Les dominants ne comprenaient pas vraiment la subtilité quand ils étaient sexuellement attirés par quelqu’un. Mieux valait jouer cartes sur table.
— Je lui dirai demain. Je voulais simplement… ne pas lui faire de la peine.
Il serra le poing sous la table ; la dure et froide vérité était qu’il avait voulu la revoir afin de sentir encore une fois sa voix rauque lui caresser la peau tandis qu’elle l’interrogeait sur son travail avec un intérêt qui semblait parfaitement sincère. »
*** ***
Quatrième nouvelle :
« Les mains sur les hanches, Garnet regarda Kenji en arquant un sourcil tandis que son cœur continuait de tambouriner après l’effort… mais surtout après avoir combattu l’homme le plus sexy qu’elle connaissait.
— Contente de voir que l’âge ne t’a pas ralenti, Tanaka.
Sans hésiter cette fois, Kenji afficha un sourire, ses yeux de loup brillant de la même joie qui illuminait Garnet à l’intérieur.
— Je fais de mon mieux, Sheridan. (Il reporta son attention sur leurs étudiants enchantés.) Alors, qu’avez-vous appris ?
Une main se leva.
— Que j’espère ne jamais, jamais croiser l’un de vous dans une allée sombre.
Un rire parcourut les rangs. »

Chronique de Sandy Twi-cops
Poche: 384 pages
Editeur : MILADY
Collection : Bit-Lit

Photo du jour

C'est mercredi, jour des emplettes 😜

Nous vous proposons :

Quel modèle vous plaît ?!? Personnellement, je prends le mannequin 😍
❤️Ryan Cooper❤️
De Dimka Twi-cops